was successfully added to your cart.

Panier

Category

Témoignages

L’accident cérébral chez l’enfant et le parcours en thérapie Padovan®

By | Témoignages | No Comments

Déjà 5 ans bientôt que le téléphone a sonné pour annoncer l’accident d’Angelo. On ne peut que remercier l’hôpital et ses professionnels pour leur engagement dans la phase de soins intensifs. A l’étape suivante, lorsque la sortie se prépare et que la longue route pour retrouver du langage se présente, que faire ? C’est la rencontre avec Florence qui nous donne impulsion, rythme et conviction que oui, la sphère orale repose sur tout l’ensemble. Reprendre confiance, retrouver le mouvement juste, retrouver les sensations, remettre en communication, en « synchronisation » pieds, mains, jambes, bras, esprit … coeur et joie …
Et c’est là que le formidable travail des praticiens et praticiennes Padovan® trouve tout son sens. Un énorme travail pour comprendre les liens entre la pathologie, le système nerveux, l’objectif recherché dans les exercices multiples et les progrès observés.
Le rituel Padovan® est comme une épine dorsale. Un cocon dans lequel séance après séance, l’enfant se reconstruit. Reprend ses repères, réapprend, réinstalle des fonctions de base avec soin et avec l’aide aussi du parent présent. Les chansons, les comptines viennent occuper l’esprit blessé, pendant que le système nerveux moteur reçoit de nouveau les « bons signaux » quand tout est « par terre » après l’accident cérébral.
Quel travail formidable !
Puisse l’énergie et l’intelligence non seulement de la communauté de professionnels utilisant la thérapie Padovan® mais aussi des professionnels de santé qui la comprennent, permettre à de plus en plus de jeunes et moins jeunes de retrouver le chemin des fonctions orales et motrices.
Merci Florence. On avance !

Noé, 6 ans et déjà 5 1/2 ans de thérapie Padovan®

By | Témoignages | No Comments

Noé a commencé la thérapie Padovan® à l’âge de 6 mois et demi. Il a maintenant 6 ans.

C’était un bébé complètement absent : pas de communication, pas de sourire, grosse hypotonie, aucun échange. Il avait des moments d’absence, on avait l’impression qu’il était ailleurs. Malgré de nombreux RV chez les neuropédiatres aucun diagnostic n’a pu être établi.

Au bout de quelques mois de la thérapie Padovan® (3 fois par semaine) ses yeux se sont « allumés », son regard a complément changé : on a senti une connexion !!

Depuis 5 ans 1/2 ,  cette rééducation lui a permis de progresser à son rythme, en douceur dans tous les domaines : aussi bien sur le plan du tonus qu’en langage ou motricité fine.

C’est une technique qui demande beaucoup de patience et d’assiduité mais les résultats sur Noé sont tellement spectaculaires que je ne comprends pas que cette thérapie ne soit pas plus répandue.

Noé ne devait pas marcher, ni aller à l’école (la neuropédiatre nous l’avait déconseillé) : il va à l’école normalement (accompagné d’une AVS) : il connait des comptines, il sait compter, comprend le principe alphabétique.

Je suis convaincue que sans cette technique mon fils n’aurait pas évolué de cette façon et ne pourrait pas suivre une scolarité quasi normale.

Alors merci à la méthode la thérapie Padovan®, et à notre orthophoniste grâce à qui Noé est devenu un petit garçon heureux et épanoui. !!

J’espère sincèrement que cette méthode puisse être d’avantage reconnue et pratiquée car elle aiderait tellement d’enfants à progresser et à évoluer. Tous les parents avec qui j’ai pu échanger au sujet de la thérapie Padovan® sont formels : ils ne changeraient de rééducation pour rien au monde !!

Céline, maman de Noé 6 ans suivi en thérapie Padovan® depuis 5 ans 1/2

 

Matéo 1 an

By | Témoignages | No Comments

Notre petit garçon est un enfant polyhandicapé. Il est né avec une malformation des pieds (pied-bot). Vers l’âge de 2 mois nous avons constaté un problème visuel. Après plusieurs rdv et examens réalisés, il est atteint d’une hypoplasie du nerf optique (malformation également). Puis vers l’âge de 3 mois, un bilan moteur a été fait, il est touché par une hypotonie axiale. Une prise en charge très rapide a été prise par une kiné pédiatrique. Nous étions en pleine recherche pour aider au mieux notre enfant. Quand un jour, une amie nous a parlé de la thérapie Padovan®. Après avoir effectué quelques recherches, quelle merveilleuse découverte !!!
Tous nos remerciements vont à notre praticienne (orthophoniste), qui a bien voulu accompagner Matéo avec constance et professionnalisme dans les épreuves que traverse notre enfant. Il bénéficie de 2 séances par semaine, depuis maintenant 6 mois. Son comportement pendant la séance est pratiquement sans pleurs … (ce qui est assez rare avec l’équipe pluridisciplinaire de santé) , à part quand il travaille sur sa tonicité ! De plus, notre praticienne travaille dans l’obscurité, plusieurs fois dans la séance sur sa déficience visuelle. Ce qui lui permet d’obtenir une rééducation régulière, pour lui permettre de développer son acuité visuelle ainsi que son champ visuel. Lui faire travailler la succion, la mastication, est un élément essentiel pour le bon développement de notre bébé.
Les petites comptines sont très appréciées par Matéo, il est très réceptif à la musique, il adore cela ! Et son attention est vraiment ciblée sur le chant, et non sur les exercices réalisés pour le développement moteur…. Ce qui est une excellente méthode pour lui !!! Notre petit prince a encore un long chemin à faire pour acquérir toutes ses capacités, mais une chose est certaine, il continuera pleinement son suivi à la thérapie Padovan®, qui est indispensable… C’est une méthode complémentaire à celle de la kiné, les progrès sont réels, et nous en sommes très fiers !!!!

Trouble de langage sévère

By | Témoignages | No Comments

Bonjour ,

Mon fils Matthias qui a 5 ans aujourd’hui est atteint du trouble de langage sévère.

Il avait commencé la thérapie Padovan®en juillet 2018. Au début, j’étais un peu sceptique car j’ai été avec lui pendant les séances. Je ne pensais pas que cette thérapie va l’aider en voyant les exercices que l’orthophoniste pratique sur lui.

Mais au bout de 10 mois, j’ai remarqué un grand changement.

Mon fils commençait à accepter  les morceaux et des légumes(avant j’étais obligé de mixer son repas).

Niveau concentration, il arrive de rester 15min sur une activité, chose qui était quasiment impossible avant.

Les petits mots commencent à sortir et même quelques phrases.

Niveau motricité fine : il arrive à bien tenir le crayon.

Le chemin est encore loin pour nous, mais je crois à cette méthode de thérapie.

Courage à tous les parents qui ont des enfants handicapés.

 

 

 

 

Une belle avant’ure

By | Témoignages | No Comments

Bonjour à tous,

Nous avons découvert la thérapie Padovan®  alors que nous nous trouvions démunis face à notre impuissance et incompétence à pouvoir comprendre et accompagner notre fils dans son retard de langage et ses difficultés d’apprentissage.

Grâce à la pratique de cette thérapie, Mikail a pu non seulement développer son langage (amélioration de la prononciation mais aussi structure de ses phrases et précision du vocabulaire), mais aussi progresser dans la maîtrise de son comportement parfois agressif.

Nous sommes très reconnaissants aux 4 orthophonistes qui ont bien voulu accompagner Mikail avec patience et persévérance…

Il y a encore du chemin à faire mais la thérapie Padovan® a été pour notre enfant un vrai tremplin que nous vous recommandons vivement !

Augustin

By | Témoignages | No Comments

Notre fils Augustin est un petit garçon qui a de brèves crises d’épilepsie. Il a eu du mal à rentrer dans le langage et manque d’assurance sur le plan moteur.

Dès la grande section, il a été pris en charge par une orthophoniste qui a fait une rééducation sur le plan du langage et des repères dans l’espace. Elle l’a aidé aussi à consolider ses bases pour être prêt pour le CP. Cette prise en charge était très scolaire et Augustin a perdu de la motivation en fin de prise en charge.

Une amie kiné m’a fait part d’une nouvelle thérapie, la thérapie Padovan® qui m’a tout de suite interpelé car je cherchais une méthode qui prenne en compte son développement moteur. J’ai donc contacté une orthophoniste qui pratiquait cette thérapie.

Augustin était déjà en CE1 quand il a été pris en charge. Sa lecture était encore du décodage, la compréhension difficile, l’écriture aussi était compliquée pour Augustin. Les exercices moteurs proposés par cette méthode lui ont permis de débloquer beaucoup de choses et notamment sa confiance en lui. Maintenant il lit avec plaisir, son écriture s’est beaucoup améliorée après un an de thérapie. Sa motricité globale s’est beaucoup améliorée.

Lylia 3 ans

By | Témoignages | No Comments

Lylia (3 ans)

 

Notre petite fille est polyhandicapée suite à des lésions cérébrales irréversibles. Elle bénéficie depuis bientôt 3 ans d’un suivi dans le cadre de la  thérapie Padovan®.

Avant de bénéficier de cette thérapie, le quotidien de notre petite fille était des pleurs incessants du matin au soir liés à des douleurs neurologiques. Elle refusait toutes les méthodes de stimulation mises en place par les professionnels de santé (kiné, motricité etc). Rien ne l’intéressait, elle était incapable de se concentrer sur quelque chose. Nous étions totalement désemparés devant les souffrances de notre petite fille.

On nous a parlé brièvement de la thérapie Padovan® et nous avons pris rendez-vous avec un praticien (orthophoniste) sans rien connaître du tout de cette thérapie. Au fur et à mesure des séances nous constations des changements dans le comportement de notre petite fille, elle était plus calme, plus concentrée et surtout plus apaisée. Les comptines lui faisaient du bien. Les pleurs ont progressivement disparu. Elle prenait du plaisir à faire les choses et avec tous les professionnels de santé qui la suivent.

Aujourd’hui son comportement a complètement changé grâce à la thérapie Padovan®. Dans la vie de tous les jours notre enfant salive moins qu’avant, elle accepte un peu mieux la nourriture solide. La thérapie Padovan® a métamorphosé notre petite fille.

 

 

Marius – Suivi pendant 2 ans

By | Témoignages | No Comments

“La thérapie Padovan® a été une formidable découverte pour moi et pour le développement de mon fils. Nous étions dans une période de recherche concernant ce que nous pouvions mettre en place pour aider notre petit. Il était compliqué de trouver à la fois des thérapies qui pouvaient l’aider du point de vue du développement moteur, du développement global et des apprentissages. Dans cette quête, nous avons lu un article et des témoignages sur la thérapie Padovan®.

Ce qui m’a tout de suite intéressée dans la description de la thérapie Padovan®, c’est le fait qu’elle prône le développement moteur de l’enfant afin d’accroître son potentiel neurologique. Or, nous avions pu observer que chaque petit progrès moteur chez notre enfant était suivi immédiatement d’autres progrès (intérêts, ouverture sur ce qui l’entoure…).

Nous avons débuté les séances en mai 2016, avec une ergothérapeute formée à la thérapie Padovan®, à raison de 2 séances /semaine. À cette période, mon fils débutait un traitement très lourd pour soigner une forme d’épilepsie très grave qu’il avait développé dans les mois précédents et qui lui avait fait perdre, en quelques semaines, toutes ses acquisitions. Cette épilepsie, appelée POCS (Pointes Ondes Continues du Sommeil) s’était ajoutée à son épilepsie habituelle et pharmaco-résistante. En mai 2016, il ne tenait plus sa tête, ne rampait plus, ne tenait plus assis et n’avait plus aucun contact visuel avec nous. La thérapie Padovan® étant en partie « passive » pour l’enfant, elle nous a semblé d’autant plus adaptée à l’état de santé de notre petit frisé à cette période.

Dès les premières séances, la philosophie de cette thérapie m’a semblé d’une logique implacable. Comment peut-on travailler sur l’acquisition du langage quand un enfant n’a pas conscience qu’il a une bouche, une langue, que celle-ci peut bouger ? Comment peut-on entrer dans les apprentissages avec un enfant qui ne suit pas du regard, ne peut donc pas observer, se concentrer ?

Grâce à Padovan®, mon fils a donc appris à téter, à claquer sa langue, à respirer par la bouche puis par le nez, à s’agripper, à passer d’une position à l’autre… Toutes ces choses qui sont normalement de l’ordre du réflexe mais qui, pour lui, ne l’étaient pas…

Il a également appris à mettre ses mains devant son visage pour le protéger lorsqu’il tombe (et ça c’est drôlement important !).

Le suivi du regard s’est mis en place et son strabisme s’est nettement amélioré. Tout cela aidant évidement aux différents apprentissages, au développement de la communication…

Du point de vue moteur, les séances lui ont permises de passer par le quatre-pattes, puis la position debout, de passer d’une position à l’autre et de faire tout cela de manière « naturelle ». Les choses qui avaient été acquises en amont grâce aux séances de kinésithérapie étaient en général plutôt saccadées, on voyait que les gestes avaient été appris de manière technique et qu’ils étaient reproduits à l’identique. Avec la mise en place de cette thérapie, il est très clair et très visible que les acquisitions se trouvent ancrées et que l’enfant ne réfléchit pas à « comment je dois faire pour passer d’une position à l’autre » mais qu’il le fait de manière tout à fait naturelle.

Enfin, nous avons également pu constater que les progrès et les acquisitions faites depuis l’utilisation de cette thérapie sont pérennes malgré les périodes d’épilepsie. En effet, avant cela, chaque période difficile du point de vue de l’épilepsie (nombreuses crises, hospitalisation, modification des traitements) était suivie d’une période de régression. Dorénavant, les acquisitions sont bien ancrées du point de vue neurologique, et les lourdes périodes d’épilepsie ne sont plus synonymes de régression.”